«

»

Mai 22

Comment bien choisir son bois de chauffage

 Comment bien choisir son bois de chauffage

Fotolia_2441636_L.jpg

Vous utilisez ou vous allez utiliser un appareil de chauffage au bois.

Il est donc primordial de bien choisir le combustible pour optimiser les performances de votre appareil et réduire vos dépenses.

Cliquez ici pour savoir comment bien choisir son bois de chauffage…

 

Pour optimiser votre appareil de chauffage au bois et chauffer correctement votre habitation, vous devez porter votre attention sur plusieurs points que je vous propose de décrypter dans cet article.

Chaque élément a son importance et ne peut être pris individuellement sans prendre en compte tous les autres. Une bonne combinaison de tous ces éléments vous donnera un excellent résultat et permettra à votre appareil de donner le meilleur de lui-même.

Les essences de bois

Selon la norme NF, le bois peut se classer en trois catégories, en fonction de la quantité de chaleur fournie à volume égal.

Cette mesure est réalisée et donnée en Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI).

3 groupes

Pouvoir calorifique fort :

Dans ce groupe vous trouverez les essences les plus rentables comme le charme, le hêtre, le chêne, l’érable ou l’orme. Ces bois très durs et denses vous donneront une quantité de chaleur maximum.

Parmi ces essences, le hêtre et le charme sont les deux meilleures essences en matière de flammes et de braises. Le chêne ne vous donnera pas de belles flammes mais de belles braises.

Pouvoir calorifique moyen

Ce deuxième groupe comprend le essences telles que le robinier (faux acacia), le  châtaignier, et tous les arbres fruitiers comme le noyer et le merisier. Vous trouverez également dans cette catégorie la plupart des bois blancs.

Ces essences vont s’enflammer rapidement mais restitueront moins de chaleur que les bois à PCI élevé, car donneront moins de braises.

Attention à utiliser le châtaignier seulement en foyer fermé car ce bois crépite et pourrait envoyer des flammèches ou des braises en dehors de votre foyer ouvert.

Pouvoir calorifique faible

Enfin, nous trouverons dans cette catégorie tous les autres essences de bois feuillus ou bois tendres tels que l’aulne, le bouleau,  (pour les meilleurs d’entre eux), ainsi que le peuplier, le saule, le tilleul, le platane, etc…

Idéals pour démarrer un feu ou monter rapidement votre poêle en température, ces bois ne vous donneront quasiment pas de braise et ne restitueront que peu de chaleur dans le temps.

Ils sont donc à privilégier pour lancer ou relancer un feu.

La quantité

Même si nous avons toujours l’habitude de commander notre bois en stère, depuis 1978, l’unité de mesure du bois n’est plus le stère mais le mètre cube (m3) de bois empilé.

Le stère de référence correspond donc à 1 m3 de bois empilé avec des bûches de 1 m de long toutes empilées et rangées avec soin.

Par conséquent, plus vous commanderez votre bois en petite taille, plus le volume de bois apparent diminue, car les vides sont occupés.

Ainsi, le stère de bois en 50 cm correspond à 0,8 m3 et le bois en 33 cm à 0,7 m3.

volume-steres

 L’humidité

La quantité de chaleur libérée par la combustion du bois dépendra principalement de son taux d’humidité.

Plus votre bois sera humide et plus il aura du mal à brûler et moins il dégagera d’énergie.

Le bois est donc classé en deux catégories en fonction de son taux d’humidité

Groupe H1 pour un taux d’humidité inférieur à 20%

Groupe H2 pour un taux d’humidité supérieur à 20%.

pci-taux-humidite

Vous devez toujours utiliser un bois sec à moins de 20% d’humidité pour optimiser le rendement de votre appareil de chauffage au bois.

Si vous utilisez un bois trop humide, vous obtiendrez des résultats décevant tels que :

  • Abaissement du rendement de votre appareil,bois-eau
  • Puissance de votre appareil difficilement atteignable,
  • Encrassement de l’appareil et des conduits d’évacuation,
  • Emission de fumées chargées en particules polluantes,
  • Vitre et foyer sales,
  • Etc.

Pour mesurer le taux d’humidité de votre bois, je vous conseille d’utiliser ce testeur qui vous donnera entière satisfaction. le Brennenstuhl, vendu sur Amazon est simple et efficace.

Personnellement j’utilise le Stanley qui est très complet et qui permet de tester tout type de matériaux.

Vous pouvez également vous reporter à mes fiches conseils pour davantage d’informations en cliquant ici.

Le stockage

Le stockage de votre bois est également primordial, car c’est par le stockage que vous obtiendrez un temps de séchage plus ou moins rapide.

Vous pourrez retrouver tous mes conseils en matière de stockage sur mon article et ma vidéo « Pourquoi fendre son bois« .

Les bûches compressées

De nombreux clients m’interrogent sur le bien fondé ou non d’utiliser les bûches de bois compressées.

buches compresséesCes bûches sont en fait de gros granulés de bois. Elles sont composées de sciures et/ou de copeaux de bois qui ont été séchés et compressés sans additif.

Je conseille l’utilisation de ces bûches pour l’allumage et la montée rapide en température de votre poêle ou foyer.

L’utilisation de ce type de combustible ne donne pas de belles flammes ni de belles braises.

D’autre part, et c’est là le point très important, vous devez impérativement faire attention à la quantité de bûche compressées utilisées à un même moment, car la puissance d’une bûche compressée est souvent égale à 1,5 fois la puissance d’un bois naturel tel que du chêne ou du Hêtre.

Quand acheter son bois de chauffage

N’attendez pas la saison de chauffe pour acheter votre bois, si vous l’achetez en vrac.

Vous profiterez des prix au plus bas si vous achetez votre bois au printemps ou au tout début de l’été.

Il vous suffit de prévoir une aire de stockage suffisante pour lui permettre de terminer son séchage.

Enfin, mon conseil est d’acheter son bois l’année N pour le consommer l’année N+1.

La première année demande donc de stocker 2 années de consommation , mais après cela, vous pourrez renouveler votre stock d’une année sur l’autre et ainsi bénéficiez d’un bois toujours sec et prêt à chauffer !

Et vous, a quel moment avez-vous choisi d’acheter votre bois et comment le choisissez-vous ?

Dites le moi dans les commentaires ci-dessous…

Chauffage au bois sur Facebook

41 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Robert

    Bonsoir
    Je désirerais avoir des information concernant le conduit triple paroi de poujoulat est ce aussi efficace qu’une prise d’ aire extérieur et quel budget prévoir pour un telle conduit . Merci

    1. Alain

      Bonjour,
      Oui c’est tout à fait efficace. Le coût d’un tel conduit est fonction du métrage dont vous aurez besoin.
      Vous pouvez aller sur le site de Poujoulat (www.poujoulat.fr) pour avoir une meilleure idée du coût des éléments.
      Bonne journée
      Alain

  2. Gilbert

    bonsoir Alain,

    je possède un poele à bois , modèle Jéode de Godin, depuis un certain temps , quand je le recharge il fume, je prends des précautions pourtant, je prends soin d’ouvrir l’entrée d’air et j’ouvre légèrement la porte pour amener de l’air dans le foyer , rien à faire…..
    pourtant, au début il ne fumait pas et je n’ai fait aucune modification sur le conduit
    merci de vos conseils avisés,

    bien cordialement : Sacco

    1. Alain

      Bonjour,
      Il peut s’agir d’un souci de tirage, du à une mauvaise entrée d’air, un conduit obstrué, une concurrence de la part d’une VMC ou d’une hotte aspirante.
      Bonne journée
      Alain

  3. Sihame

    Merci pour cet Article, c’est très utile.

  4. Sebastien

    Bonjour Alain, tout d abord merci pour les précédents conseils qui ont portés leurs fruits!! Pour rappel j utilise un poêle à bois récent équipé d un filtre à particules, un Hark 57 éco plus. Ma question d aujourd’hui concerne le. Les bûches compressé ou densifié, les conseillez vous? Peuvent elles être mauvaise pour mon poêle ? Le but étant de faire durer la braise et le pouvoir calorifique au moins la nuit. J hésite entre le Bois densifié et la lignite. Merci par avance. Cordialement Sebastien.

    1. Alain

      Bonsoir,
      Les buches compressées sont plus puissantes que le bois classique (1,5 fois plus), il faut donc les utilisez avec parcimonie.
      La lignite quand à elle est très polluante et va salir énormément votre poêle.
      A choisir, je vous conseillerai de davantage charger le poêle avant d’aller vous coucher en fermant totalement les arrivées d’air.
      Bonne soirée
      Alain

  5. Marticorèna

    Bonjour Alain, puis je faire bruler les buches de bois de façon verticale dans mon poele a bois?

    1. Alain

      Bonjour,
      Oui sans souci.
      Bonne journée
      Alain

  6. Anne

    Bonsoir,

    Je possède une cassette Jidé maxivision double face 16/9 12kw.
    J’utilise depuis peu votre technique d’allumage vers le haut,et vos conseils pour le recharger, et la quantité de bois que vous préconisez.
    Seulement, je ne parviens pas à maintenir les braises sur les côtés du foyer.
    Est ce que le problème vient de la taille de mes biches ? 50cm pour +\- 2.5kg.
    Merci de votre réponse .
    Anne

    1. Alain

      Bonsoir,
      Je pense que vous devriez tenter d’utiliser des buches de dimensions inférieures ou de même dimension, mais en les fendant de manière à pouvoir étaler votre bois sur toute la longueur de votre foyer et ainsi maintenir les flammes et les braises sur toute la longueur.
      Bonne soirée
      Alain

  7. marot

    bonjour
    merci pour toutes vos explications
    depuis 2 ans j’utilise des essences diverses, car c’est du bois que je récupère par l’intermédiaire d’un élagueur, car je n’ai plus trop les moyens d’acheter du bois ; j’ai divorcé et gardé ma maison, et je dois me débrouiller avec des petits revenus
    avant c’est mon mari qui ramonait la cheminée en montant sur le toit ; moi je la ramone par le bas , mais je vois sur le chapeau que c’est tout noir et que cela fait des gouttelettes ; cela a l’air collant est -ce dangereux ? dois je nettoyer ou mettre un produit …
    je précise que mon insert est un René Brissac qui est tubé jusqu’en haut dans un conduit en brique
    j’ai une arrivée d’air prise de l’extérieur qui arrive sous la cheminée, là où on stock du bois et un récupérateur d’air qui récupère l’air chaud dans la hotte et le redistribue dans les chambres et le couloir
    j’essaie de faire votre procédé de double combustion, mais je ne dois y arriver car ma vitre devient noire régulièrement
    j’espère que vous pourrez me donner vos conseils
    bonne journée
    odile

    1. Alain

      Bonsoir Odile,
      Ce que vous me décrivez ressemble bien à une utilisation de bois humide.
      Ce bois humide provoque des salissures dans votre foyer et sur votre vitre, mais aussi du bistre sur votre conduit et sur le chapeau de cheminée.
      Vous devriez faire tester le taux d’humidité de votre bois au coeur d’un buche que vous fendrez en deux pour vous rendre compte de son taux d’humidité.
      Bonne soirée
      Alain

  8. Dépannage Serrurier Paris 16

    C’est un sujet très important sur tout en periode d’hiver et merci pour ton article

  9. POCARD

    Bonjour,

    Après quelques années d’expérience dans le chauffage au bois à titre personnel, voici mes constatations :

    – J’achète mon bois au printemps, il est alors à 23-30% d’humidité. Je le stocke comme il faut à l’abri de la pluie, du coup au mois d’octobre de la même année, il est à 12 % d’humidité !!
    C’est du charme et du châtaigner.

    Donc il n’est pas nécessaire de le faire sécher pendant 12 mois ou plus.

    D’autre part, dans divers sites web, on nous informe sur la possibilité d’avoir un prix intéressant si le bois est acheté au printemps : cela est faux car dans mon département quelques soit le vendeur, les prix sont les mêmes hiver comme été.

    A bon entendeur.

    Rémy

    1. Alain

      Bonjour Rémy
      Votre expérience est intéressante, mais malheureusement tout le monde n’a pas la chance d’obtenir du bois, y compris au printemps, à ce taux d’humidité.
      J’en ai moi-même fait les frais.
      En conclusions, pour s’assurer de cela il faut tout de même fendre les buches livrées pour mesurer le taux d’humidité et ainsi prendre le temps nécessaire à un parfait séchage.
      Merci de votre apport.
      Bonne journée
      Alain

      1. POCARD

        Bonsoir Alain,

        J’applique l’allumage par le haut malgré un foyer à double face (j’avais peur des petits bois qui tombent sur les vitres en brulant). Effectivement le conduit chauffe très vite comme cela !

        J’ai fais 5 flambées depuis le 10 octobre et mes vitres sont niquels ce qui n’était pas le cas avant.

        J’ai mesuré cet après midi après avoir fendu des buches, mon charme est à 10 % à peine.

        Il faut dire que je connais mon vendeur depuis 4 ans et comme je suis méfiant avant la prise de la commande de bois, il m’apporte un bon bois quasiment sec du coup.

        Quand j’y connaissais pas grand chose, j’achetais du bois en plein hiver non sec qui avait pris la pluie même, du coup ça dégazais longtemps l' »eau dans le foyer (le bruit de pshhhh on l’entendait bien). Il y avait eu après des coulures sur le tubage, à l’extérieur de celui ci, ça se voyait dehors en regardant vers le chapeau de boisseau.

        J’achète désormais du 33 cm (au lieu de 50 cm), je trouve que cela permet de mettre la quantité vraiment souhaitée dans le foyer (disons que je « dose » mieux la quantité de bois).

        Merci de vos articles

        Bonne soirée

        1. Alain

          Bonsoir Rémy,
          Merci pour vos commentaires.
          Excellente soirée
          Alain

  10. Remy Serrurier

    Salut, votre article est très intéressant et merc pour les info

  11. Quidant Roger

    Bonjour Monsieur
    J ai fais installer cet été un foyer Rüegg modele mars de 9 kw par un professionnel
    avec un moteur dans les combles pour ventiller 2 gaines dans le couloir et dans l entré.Donc voici mes premières constatations.Au mois de juin je me suis fais livré 9 stères de bois par un vendeur pro qui garantie son bois moins de 20 pour cent dhumidité LE bois brule mais pour avoir un bon rendement je refends chaque buche
    car le foyer fonctionne dans des conditions maximun.J en conclut que la grosseur du bois joue un role important. Mes buches sont coupées en 33 cm.Mon tirage primaire donc celui qui se régle au bas du foyer est toujours ouvert à fond.Je me demande si on augmentais le tirage par une intervention de mon installateur je réglerais le problème.Le tirage fonctinne avec une prise d air extérieures sur le pignon nord.
    La première année de chauffe est délicate mais grace à vos bon conseils j apprends
    beaucoup de chose.
    Cordialement
    Roger Quidant

    1. Alain

      Bonjour,
      Malgré ce que disent les professionnels du bois, vous devez tester le taux d’humidité de votre bois, car souvent nous avons des surprises.
      En fendant votre bois, vous augmenterez la capacité de votre foyer à donner le meilleur du bois qui va bruler.
      Si vous devez laisser l’entrée d’air primaire ouverte à fond pour que votre bois brule correctement, c’est également peut être un signe d’humidité de votre bois.
      Si votre bois est vraiment sec comme le prétend votre livreur, cela peut alors venir du diamètre de votre arrivée d’air extérieur. En effet sur ce modèle, le passage d’air de combustion doit être de 125mm. Vérifier que cette dimension soit bien respectée. D’ailleurs, ce n’est pas le diamètre de la grille, mais bien la surface de passage d’air qui doit faire 125mm. Si votre grille fait ce diamètre et qu’elle est composée d’une structure obturant une partie de la surface, vous n’avez alors pas les 125 mm de passage d’air. Tenter d’enlever la grille en façade et voyez comment réagit votre combustion. C’est parfois juste cela qui fait la différence.
      En tant normal, une fois que votre foyer est bien chaud, l’arrivée d’air primaire doit être fermée à fond et vous gérez la combustion uniquement avec l’arrivée d’air secondaire.
      Bonne journée
      Alain

  12. LY

    Bonjour,

    Je débute un peu, avec un foyer Cheminée Philippe radiante 700, dans une maison achetée récemment.

    Les premières tentatives d’allumage ont été un fiasco complet avec allume feu+carton/journal et du boulot de nettoyage pour des buches qui n’ont que charbonné en surface.

    Une a finalement réussi hier avec plus de petit bois ajouté à l’allume feu (résidus de taille de fruitiers). Mais ça n’a pas tenu la nuit malgré une recharge et les vitres sont sales en haut malgré une couleur de cendres résiduelles bien blanche.

    En fait, l’allumage a réussi mais m’a demandé au moins 1h d’intervention fréquentes avant que la température ne semble suffisante et qu’une recharge ne chauffe vraiment.

    Je me demande si je charge assez ce foyer (donné pour 17kW et un rendement de 70%, mais j’ai pas toutes les doc, il date de la fin des années 80 => 6kg de bois a priori mais hier j’y étais pas)?

    Par ailleurs, il y a une distribution d’air chaud à l’étage (naturelle, sans ventilation): 2 en partie basse pour couloir et une chambre qui semblent efficaces et passent a priori dans le coffrage a côté du conduit (maçonné, non tubé), venant du coffrage au dessus du foyer. 1 peu efficace et qui donne une odeur de brûlé, arrivant en partie haute via un coffrage divergeant de celui entourant le conduit (passage à voir de plus près, mais départ sans doute idem).

    Cette odeur m’inquiète un peu en plus de n’être à minima pas agréable, ayant conduit à fermer cette sortie et aérer. Peut-elle être aussi la conséquence d’une chauffe insuffisante?

    A priori, la cheminée fonctionnerait bien, les anciens propriétaires n’utilisaient quasiment que cela et ne semblaient pas avoir souffert d’une intoxication au CO…

    Le bois a certes été livré récemment (Selema, 78610, choisi pour sa proximité et le prix correct vs ONF, livré fendu quasiment à 100% en prime sans surcoût), mais pour cette année je ne pouvais anticiper…

    J’avoue me poser des questions sur la viabilité de l’affaire: Je n’aurais pas autant de temps à y consacrer au quotidien, sans compter le nettoyage du foyer avant remise en route le lendemain!

    Bref, un chauffage bois bûche est il vraiment possible quand on travaille et qu’on n’a pas que cela à faire? Et de manière propre sans odeur?!

    Cdt

    1. Alain

      Bonjour,
      Ma réponse à ces deux dernières questions est « OUI ».
      Il est tout à fait possible de se chauffer au bois avec un foyer propre de surcroît.
      Pour cela, vous devez utiliser du matériel certainement d’une génération plus récente que celui que vous utilisez à l’heure actuelle.
      En effet, les foyers permettent aujourd’hui d’obtenir une chauffe constante (éventuellement avec l’aide de l’accumulation de chaleur) et un foyer propre pendant de longues semaines, à condition de les utiliser correctement.
      bonne journée
      Alain

      1. ly

        Merci de votre réponse!

        Une fois refroidi, vu que l’air arrive par le dessous à travers la grille du tiroir à cendres, laisser l’épaisseur résultant d’une flambée précédente ne risque-t’il pas de compromettre l’allumage suivant? Surtout que je peine vraiment jusque là sur cette 1ère étape…
        En cas de changement de foyer, l’investissement se pèse: Probable qu’il faille casser toute la maçonnerie autour de l’insert en prime: Le modèle d’insert se fait encore, mais sans doute avec un rendement proche (et absence des plaques de côté/fond venant à l’intérieur de l’insert et protégeant ce dernier du contact direct des flammes sur les modèles actuels, signifiant potentiellement un produit en baisse?).
        Si je n’arrive pas à m’en sortir avec l’actuel… je doute que je réinvestisse: L’actuel matériel resterait en place, mais avec qq stères pour appoint/agrément ou en cas de panne de courant. On verra le bilan de l’hiver à venir!

  13. Jeans Louis

    très jolie blog j’aime bien l’article
    merci

    1. Alain

      Bonsoir,
      Merci pour votre commentaire.
      Bonne soirée
      Alain

  14. Servais Pierre

    Bonjour Alain, j’ai un sapin qui est coupé depuis 2 ans. Je dois avoir environ 3 stères de bois. Je sais que ce n’est bon de brûler cette essence mais est-ce que je peux tout de même mettre une bûche de temps en temps (à l’allumage par exemple) avec mes autres bûches de chêne, hêtre, … ? Sinon, il faut que je me débarrasse de tout ce bois.

    Bien à vous

    Pierre

    1. Alain

      Bonjour Pierre,
      Oui vous pouvez mélanger du pin avec les autres bois.
      Par contre, 2 ans de séchage pour du pin, c’est assez peu. Vérifier bien lors de la combustion des premières bûches, que vous n’avez pas de résines, car cette résine provoque une pollution importante en plus des salissures.
      Bonne journée
      Alain

      1. Servais Pierre

        Bonjour, merci pour la réponse. Ce n’est pas un pin mais un sapin traditionnel (épicéa – je ne sais pas si cela change qqch. Quand vous dites de vérifier s’il n’y a pas de résine lors des premières bûches, que voulez-vous dire? Comment voit-on cela?

        Bien à vous

        Pierre

        1. Alain

          Bonsoir,
          La résine va couler sous l’effet de la chaleur.
          Bonne soirée
          Alain

          1. Servais Pierre

            Bonjour Alain. Merci pour ces précisions.

          2. Alain

            Avec Plaisir Pierre.
            Bonne journée
            Alain

  15. Plombier paris 2

    Voilà une astuce très utile merci pou vos conseils

  16. jean-louis plomberie Paris 13

    Bonjour,
    Merci pour cet excellent article/

    1. Alain

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Bonne journée
      Alain

  17. jean-claude costechareyre

    Bonjour Alain. poêle jotul puissance nomin 5kw rendement 83%
    Recharge 3.87X83%=3.21 5kw divisé par 3.21 = 1.56kg de bois

    Mais ma question est de savoir au moment de l’allumage du feu façon « Top Down » quel doit être le poids de départ en bois.

    Merci infiniment pour votre réponse,Alain.

    Bonne soirée.

    Jean-claude

    1. Alain

      Bonjour Jean-Claude,
      Au démarrage du feu le chargement doit être le même.
      Bonne journée
      Alain

  18. POTIER

    Bonjour,

    Merci pour vos articles ils sont toujours très complets et très utiles.

    Avez-vous des adresses, sites web ou revendeurs que vous pouvez indiquer pour commander son bois de chauffage, idéalement dans l’Essonne 91 pour ma part ?

    Pourriez-vous également indiquer le prix moyen d’un stère sur les différentes longueurs afin d’avoir une approximation du bon prix en fonction des essences, des dimensions et de la qualité du bois ?

    Merci et bravo pour votre site.

    Cordialement,
    Julien.

    1. Alain

      Bonjour Julien,
      Merci pour vos appréciations.
      Il est difficile de vous donner un prix au stère, car les fournisseurs font un peu ce qu’ils veulent.
      En moyenne, un bois livré en vrac devrait tourner autour de ces prix :
      – 50 cm : 50 à 60 euros le stère + frais de livraison
      – 33 cm : 60 à 65 euros le stère + frais de livraison.
      Dans ces livraisons en vrac vous trouverez les différentes essences classiques mélangées.
      Attention, car ce bois est souvent livré humide et demandera encore un an de séchage supplémentaire dans un endroit sec et ventilé.
      Si vous souhaitez acheter du bois prêt à l’emploi, il faudra alors acheter du bois sécher en séchoir et livré en palette, tel que celui que vous trouvez sur mon blog.
      Il vous en coûtera forcément plus cher, mais ce bois sera déjà fendu, séché, propre et prêt à l’emploi, et vous aurez essentiellement du frêne et du hêtre.
      Bonne journée
      Alain

  19. Eric

    Que de tres bons conseils et info

    2 petits points a ajouter peut etre :
    – l’existence de bois sechés en séchoir pour les plus préssés/fortunés
    – le conseil d’acheter du bois francais, local si possible, aupres de professionnels (pour l’emploi, le bilan carbone et le repeuplement de la foret)

    Cyril

    1. Alain

      Bonjour Cyril,
      Merci pour vos appréciations.
      Bonne journée
      Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *